Inside Harmony - 5 conseils pour réussir l'éclairage de votre intérieur

5 conseils pour réussir l’éclairage de votre intérieur

L’éclairage fait partie des éléments essentiels en décoration. Il doit être fonctionnel selon les besoins de chaque pièce. Salon, chambre, cuisine, salle de bains ou encore bureau, chaque pièce a besoin d’une mise en lumière différente. L’éclairage doit aussi être esthétique car il participe très largement à l’ambiance décorative. Il mérite donc une attention toute particulière. Voici mes 5 conseils pour que votre éclairage soit à la fois pratique et esthétique. C’est parti !

1 – Variez les types d’éclairages

Il existe trois types d’éclairage : général, fonctionnel et d’ambiance. Ces éclairages sont complémentaires et doivent être adaptés aux activités de chaque pièce. Vous devez vous en doutez : on n’éclaire pas de la même façon une cuisine, un salon ou encore une chambre.

L’éclairage général est celui qui éclaire la pièce dans son ensemble. On parle ici de suspensions, plafonniers ou encore de spots. Cet éclairage doit être le plus homogène possible pour limiter les ombres. Au besoin, multipliez les sources lumineuses pour éviter les contrastes entre les ombres et la lumière. Et n’oubliez pas qu’il devra également avoir une intensité suffisante pour être agréable.

Pour compléter, les éclairages fonctionnels permettent d’éclairer une zone bien définie pour une utilité précise. Ce type d’éclairage doit être adapté en fonction de nos activités dans chacune des pièces. Il peut s’agir d’une lampe de bureau pour travailler, d’un lampadaire à côté du canapé, d’un spot au-dessus du miroir dans la salle de bains, etc. Ces lampes d’appoint améliorent notre confort.

Pour finir, l’éclairage d’ambiance est purement décoratif. Eh oui contrairement aux deux autres, il ne sert pas vraiment à éclairer mais plutôt à apporter une ambiance douce et reposante. Il peut s’agir, par exemple, d’une guirlande lumineuse, d’une lightbox (ou boîte lumineuse à messages) ou encore de bougies leds, … Elles peuvent également être utilisées pour mettre en avant un élément de décoration (un tableau, une statue …), un élément architectural comme une niche.

5 conseils pour réussir l'éclairage de votre intérieur - Inside Harmony - Ong Cen Kuang

2 – Installez les éclairages au bon endroit

Les installations électriques ne correspondent pas forcément à l’aménagement de la pièce. Il n’est pas rare de voir une suspension en plein milieu du séjour par exemple. Le problème ? Un abat-jour au centre d’une grande pièce, à part éclairer un gros rond au sol, ça ne sert pas à grand-chose ! 😋 Il aurait été plus judicieux de le placer au dessus d’une table par exemple.

5 conseils pour réussir l'éclairage de votre intérieur - Inside Harmony

D’ailleurs, si vous installez une suspension, pensez à prendre en compte la hauteur sous plafond. Si vous avez un plafond bas, je vous déconseille les suspensions. Et si vous pouvez vous le permettre, veillez également à l’installer à la bonne hauteur. Par exemple, si vous l’installer au-dessus de votre table, la suspension devra être un peu plus basse pour créer un effet intimiste (pas trop basse non plus au risque de vous cogner la tête !)

La hauteur des points lumineux a donc son importance pour que votre éclairage soit du plus bel effet.

3 – Adaptez la lumière au volume de la pièce

Pour choisir votre éclairage, il est également important de prendre en compte ses dimensions. Qu’il s’agisse d’une lampe à poser, d’une suspension ou d’une applique, prenez en compte l’espace disponible dans votre pièce.

Si la hauteur sous plafond vous permet de mettre une suspension, prenez en compte sa largeur … J’ai souvent vu des intérieurs avec des suspensions trop petites par rapport à la pièce. Soit parce que vous n’avez tout simplement pas fait attention à sa taille, soit parce que vous aviez peur que celle-ci paraisse trop grande dans votre pièce. Au contraire ! Il vaut mieux que votre éclairage occupe l’espace plutôt qu’il paraisse tout riquiqui. Alors n’ayez pas peur de jeter votre dévolu sur une suspension XXL à l’image de la célèbre suspension Vertigo.

5 conseils pour réussir l'éclairage de votre intérieur - Inside Harmony - Suspension Vertigo

A l’inverse, évitez les grosses lampes à poser sur des petits meubles.  Si vous associez un meuble avec un luminaire, faites en sorte qu’ils soient proportionnels.

4 – Pensez au multifonction

Pour adapter votre éclairage tout en allégeant la facture d’électricité, n’hésitez pas à choisir des luminaires qui peuvent avoir une double utilité. Certains modèles peuvent apporter deux types d’éclairage (fonctionnel et d’ambiance). C’est notamment le cas des éclairages avec variateur d’intensité. Selon vos besoins et l’heure de la journée, vous pouvez adapter l’ambiance.

Idem pour les lampadaires. Si vous avez besoin que votre lampadaire soit multifonction, prenez en compte la possibilité d’en régler la hauteur ou la direction de l’éclairage.  Sachez aussi que certains modèles de lampadaires, avec un bras arqué notamment, peuvent servir de plafonniers. Vous pourrez orienter le foyer de lumière où vous le souhaitez (au-dessus d’une table ou de votre canapé par exemple).

5 – Ampoule : quelle couleur et quelle intensité ?

Difficile de se maquiller dans la salle de bains avec un éclairage trop faible ou au contraire, pas facile de se réveiller dans une chambre trop éclairée (bonjour le réveil en douceur ! 🤪). Si un manque d’éclairage est inconfortable et fatigant, l’inverse est tout aussi gênant avec un risque d’éblouissement. Il est donc très important de trouver le juste milieu et de bien adapter la luminosité pour chaque situation.

Avant toute chose vérifiez le culot de l’ampoule ( GU10, E14, E27, …) Il s’agit de l’embout métallique situé sur la partie inférieure de l’ampoule. Cette information est inscrite sur le luminaire.

Un autre critère à prendre en compte : les watts. Ils indiquent la consommation d’électricité. Plus le nombre de watts est élevé, plus l’ampoule consomme d’électricité. Le nombre de watts à ne pas dépasser est également indiqué sur le luminaire et il est important de respecter cette information.

La température de couleurs se mesure en kelvins (K) et détermine la couleur de la lumière selon son intensité. Plus la valeur est élevée, plus la lumière est bleue (avec un rendu froid). A l’inverse, avec une faible intensité, la lumière a un rendu jaune et plus chaud.

Il est important de choisir une ampoule avec une température de couleurs adaptées à la pièce et à vos activités.

Entre 3 000 et 4 000 K, la lumière se rapproche de la lumière naturelle d’un coucher de soleil. C’est un éclairage idéal pour se détendre, recommandé dans une chambre ou un salon.

Entre 4 000 et 5 000 K, il s’agit plutôt d’un éclairage « fonctionnel ». Cet éclairage est conseillé dans la salle de bains, la cuisine, et tous les endroits où il est nécessaire de bien voir.

Entre 5 0000 et 6 500 K, l’éclairage est semblable à la lumière du jour. Ce type d’ampoule est recommandé dans un bureau car elle est idéale pour la concentration.

Mon conseil : préférez les ampoules Leds. Ce type d’ampoule offre de nombreux avantages : consommation d’énergie assez faible, longue durée de vie, résistance aux chocs … Les Leds sont très appréciées.

A vous de jouer !

J’espère que tous ces conseils vous permettront d’y voir plus clair ? 😋Blague à part, j’espère que comme d’habitude, cet article vous sera utile.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *